J’ESPERE QUE VOUS NE M’AUREZ PAS OUBLIE ?

Voilà neuf mois que je n’écrivais plus sur mon blog et je suis heureux de vous retrouver, vous que je connais personnellement et vous que je ne connais pas et qui me faites le plaisir de me lire. Neuf mois, c’est le temps d’une maternité mais dans mon cas, l’enfant dont j’ai « accouché » arrive sur terre sous forme de livre. Je ne manquerais pas de vous faire connaître la date de sa parution qui ne saurait tarder.Son nom de baptême sera : « LE DECLIN » de l’Homo Consommatus. Pourquoi « LE DECLIN » et non pas « LA FIN » ? Parce que j’ai observé le comportement de l’Homo Consommatus durant cette pandémie et je […]

Lire la suite...

C’EST CLAIR , NOUS SOMMES TROP NOMBREUX…

Je sais qu’il m’arrive de choquer lorsque je prétends que la population mondiale a dépassé les limites du supportable. Je peux comprendre que cette affirmation politiquement incorrecte puisse froisser les âmes sensibles. Mais c’est un fait, nous sommes trop nombreux sur la planète et c’est bien là que se cristallise l’essentiel de nos soucis. La démographie a littéralement explosée en seulement deux siècles. En effet, il faut se souvenir que la population mondiale a franchi le cap du premier milliard en 1830 puis a doublé un siècle plus tard pour atteindre deux milliards vers 1930. Si nous en étions restés là, on peut imaginer que tout irait pour le mieux […]

Lire la suite...

IL PLEUT DES MILLIARDS !!!

La crise que nous traversons nous révèle à quel point notre civilisation est infiniment plus fragile que nous pourrions l’imaginer. Nous pensions, et d’ailleurs la majorité pense toujours, que l’Homo Consommatus est, à n’en pas douter, doté d’une intelligence à toute épreuve et cela suffit à le rassurer. Il se trouve qu’un malheureux virus, qui aurait mis des années à quitter la Chine, nous a été copieusement distribué grâce à quelques inventions venues justement tout droit de son intelligence supérieure, en particulier le transport Aérien. Oui, c’est ce dernier, avec le tourisme de masse et la mondialisation, qui ont propagé le virus sur la planète en quelques jours. Les dirigeants […]

Lire la suite...

UN GRAVIER DANS LA CHAUSSURE

Il y a encore deux mois, même si dans mon esprit l’issue de la civilisation qui est la notre ne faisait aucun doute, je me pausais des tas de questions :– Comment mesurer à quel point notre existence est artificielle et fragile ?– Comment mesurer à quel point cette civilisation est dépendante des énergies fossiles et en particulier du pétrole ?– Comment pouvons-nous prétendre être intelligents et courir les yeux fermés vers notre déclin sans en avoir conscience ?– Comment convaincre le plus grand nombre de regarder les choses en face ? Par ailleurs, j’avais du mal à imaginer quel serait le « déclic » qui viendrait matérialiser la dernière ligne droite […]

Lire la suite...

« EN 2020, LES VACANCES C’EST LA FRANCE »

« Ce virus aura été le gravier dans la chaussure de l’Homo Consommatus, qui l’aura contraint à s’asseoir et faire une pause. » Bernard Boullet Je résumais ainsi mon précédent article intitulé « Un gravier dans la chaussure ». Après avoir tenté d’anticiper la non réaction des plus favorisés, je voudrais maintenant réfléchir à celle que les plus modestes risquent d’adopter. Pendant le confinement ils ont applaudi à 20 heures. Sur les réseaux sociaux ils ont souhaité la démission du gouvernement. Par ailleurs, ils ont appelé à privilégier les vacances en France et surtout, à préserver les petits commerçants, artisans et paysans locaux en consommant local…. Mais ça, c’était pendant. Avant, ils n’y pensaient […]

Lire la suite...

LORSQUE LE CITADIN S’EVEILLERA…

Au début du siècle dernier, la majorité des français vivait en milieu rural, soit environ 70% de la population. Puis, le rêve d’une vie meilleure à la ville déclenchait une migration sans précédent. Cette migration s’explique de plusieurs manières. Tout d’abord, la mécanisation et le progrès de l’agriculture venaient progressivement remplacer nombre de bras qui n’y avaient plus leur utilité. Les revenus et la sécurité proposés par les emplois industriels étaient sans commune mesure, avec la précarité du travail de la terre. Enfin les métiers du tertiaire (administrations en tête), commençaient à se structurer apportant la sécurité absolue. Lorsque le fils de paysan rentrait dans les Postes à Paris, ou […]

Lire la suite...

« LORSQUE LA CHINE S’EVEILLA… » (version 2020)

Voilà bientôt deux mois, j’écrivais ici un blog intitulé « LE CORONAVIRUS & l’HOMO CONSOMMATUS » : je vous invite à le découvrir ou à le relire. Malheureusement, j’avais vu juste et les chefs HOMO CONSOMMATUS se sont encore trompés. Du coup, à ne pas prendre la décision qui s’imposait à savoir suspendre tout trafic aérien entre la Chine et le reste du monde IM-ME-DIA-TE-MENT, ils nous ont infligé la double peine. Résultat, la pandémie se répand et l’économie mondiale déjà bien fragile va chavirer à la sortie. « Diriger, c’est prévoir » dit-on. Certes, ce n’est pas toujours simple mais il y a des fois où il n’est pas nécessaire d’être grand Vizir […]

Lire la suite...

L’HOMO CONSOMMATUS Français et le chômage

En France, un des pays où le niveau de vie est largement supérieur à la moyenne, on tire depuis longtemps la charrette du chômage (je ne dis pas le Boulet, vous comprendrez pourquoi…). Les chômeurs râlent parce qu’ils n’ont pas de travail, les entrepreneurs râlent parce qu’ils ont régulièrement du mal à trouver de la main d’œuvre et ceux qui ont du travail râlent parce qu’ils doivent payer pour les autres et donc, leurs salaires sont amputés d’autant. Les HOMO CONSOMMATUS intelligents (leurs chefs), qu’ils soient au gouvernement, dans les assemblées ou élus de terrain, gesticulent depuis la fin des trente glorieuses et tout ce petit monde pense que c’est […]

Lire la suite...

AGRICULTURE : LE DILEMME

Il y a seulement 200 ans, dans un pays comme le nôtre, 70 % de la population vivait du travail de la terre. Les 30% restants étaient divisés en trois. 10% étaient commerçants et artisans, 10% étaient des riches propriétaires terriens et des notables, quant aux 10% restants, ils étaient au service de ces derniers. On les appelait des domestiques. A l’époque, ce terme était employé couramment et n’offusquait personne, c’était une fonction, tout simplement. Je serais curieux de voir sa réaction, si l’on appelait une femme de ménage « domestique » de nos jours… pourtant, c’est bien une question de mode, car la langue Française n’a pas changé à ce point […]

Lire la suite...

LE CORONAVIRUS & L’HOMO CONSOMMATUS

L’Homo Consommatus se croyait invincible. Il avait mis au point toutes les machines imaginables et continuait à en inventer d’autres aussi indispensables que la voiture autonome par exemple… Ses militaires, armés jusqu’aux dents, étaient en mesure (en appuyant sur un bouton) de faire disparaitre des millions d’êtres humains qui n’auraient pas été d’accord avec eux. Ils pouvaient même savoir, grâce aux renseignements, ce que d’autres pouvaient préparer à l’autre bout de la planète. Il était capable de produire en quantités tous les produits dont ses congénères rêvaient car la publicité leur avait expliqué que le bonheur était à ce prix. Quand il voulait se changer les idées, l’Homo Consommatus partait […]

Lire la suite...

Newsletter