La conférence

En ce début de 21° siècle, l’homme se voit confronté à trois problèmes majeurs qui sont sans précédent dans l’histoire de l’humanité.

LA SURPOPULATION

LA SURCONSOMMATION / POLLUTIONS

LA FIN DES ENERGIES FOSSILES

Ma conférence est construite autour de ces trois thèmes qui me paraissent indissociables.

Ces phénomènes sont d’une telle ampleur, et les références au passé étant inexistantes, nous avons non seulement du mal à comprendre ce qu’il se passe, mais également ce qu’il s’est passé, et surtout ce qui va immanquablement bouleverser l’avenir de l’humanité.


L’ère de l’HOMO CONSOMMATUS a débuté avec l’ère industrielle au 19° siècle. Elle a connu une vertigineuse croissance alimentée essentiellement par les trois énergies fossiles que sont : le Charbon, le Gaz, et le Pétrole. Nous entendons régulièrement évoquer le deuxième thème (surconsommation/pollution), or, ceci n’est que la partie visible des défis qui nous attendent. En effet, la confrontation (surpopulation / fin des énergies fossiles) créera un choc d’une telle ampleur, que nous avons du mal à l’estimer, mais dont nous ne sortirons pas indemnes.

La première partie de ma présentation consiste à faire un constat de la démographie, et je tente de démontrer les phénomènes qui ont conduit à cette situation devenue insupportable pour la planète.

Puis, j’évoque les conséquences qu’induit un tel contexte, mais sans trop développer, dans la mesure où ce sujet est un constat que tout le monde peut faire chaque jour, (la surconsommation et les pollutions qu’elle génère). Toutefois, j’insiste sur le fait, que nous savons, que nous disons, que nous voulons faire, que nous ne faisons pas, et que, d’après moi, nous ne ferons rien…

Pour terminer, je fais part de ma réflexion au sujet de la fin prochaine des énergies fossiles qui sont irremplaçables. J’en déduis que les mesures draconiennes qui s’imposeraient et que nous ne prendrons pas, nous seront imposées tout naturellement à ce moment-là. Ce n’est pas l’homme qui préservera la planète, mais bien la planète elle-même en nous privant de ces extraordinaires trésors qu’elle nous avait offerts, et que l’HOMO CONSOMMATUS n’aura mis que deux siècles et demi à brûler goulûment à la manière des chiens qui dévorent leur gamelle.
Le mal étant fait, je conclus en faisant part de mes réflexions concernant le peu de marge de manœuvres qui pourraient nous permettre de limiter les dégâts pour les générations futures.


Le grand Leonard de VINCI disait :

  • Il y a ceux qui voient
  • Il y a ceux qui voient quand on leur montre
  • Il y a ceux qui ne verront jamais

Je me permets de rajouter :

Et tous ceux qui ne veulent pas voir…

Mais attention …. LE COMPTEUR TOURNE !!!

Afin de toucher un large public, Bernard BOULLET intervient bénévolement. Toutefois, les organisateurs sont libres de demander une participation au public, sous réserve que les bénéfices soient intégralement reversés à une association humanitaire (idéalement agissant pour le bien-être des enfants).

Vous souhaitez organiser une conférence ? Contactez-moi !

Newsletter